Iphigénie ou le Péché des dieux, Michel Azama, Théâtrales, 1991; Un piège pour Iphigénie, roman jeunesse d'Évelyne Brisou-Pellen, 2003; Mise à mort du cerf sacré (The Killing of a Sacred Deer), film de Yorgos Lanthimos, 2017. Tandis que tout le monde pense qu'Iphigénie est morte, Diane la transporte dans les airs jusqu'en Tauride. Iphigénie se lamente d'avoir à sauver son frère, son ami et elle-même au prix du vol de la statue de la déesse et d'une imposture envers le roi, à qui elle doit la vie. Le chef d'orchestre Louis Langrée fit ses débuts avec la première, le 27 novembre, d'une série de huit représentations. Arcas sort. Oreste, frère d'Iphigénie, débarque en Tauride avec son ami Pylade, dans le but de dérober, sur l'ordre d'Apollon, la statue de Diane. Susan Graham chanta Iphigénie, avec Plácido Domingo dans le rôle de baryton d'Oreste. Iphigénie est devenue prêtresse de Diane en Tauride, et elle préside aux sacrifices humains en faveur de la déesse. Pylade lui parle de manière claire et rationnelle et tente par ce biais de le guérir. Ils refusent de répondre aux questions de Thoas qui les condamne à mort. Thoas — Deux étrangers que nous avons trouvés cachés dans les rochers du rivage, et qui n'apportent ici rien d'heureux, sont entre mes mains. Jahrhunderts. Iphigénie le questionne à propos de la Grèce, il lui raconte la chute de Troie et la perte de plusieurs héros grecs. » lâche finalement Thoas (vers 2151). Cette représentation fut en même temps la première de cet opéra aux États-Unis. Iphigénie se présente devant lui. Devant l'insistance de Thoas, elle lui révèle enfin le mystère de son origine, qu'elle avait jusque-là toujours cachée. Découvrez Gluck: Iphigenie auf Tauris de Kölner Rundfunk-Sinfonie-Orchester, Joseph Keilbert, Hilde Zadek, Hermann Prey sur Amazon Music. Oreste à son tour demande à Pylade d'aller jusqu'au navire et d'attendre l'issue de leur entretien. Retrouvez Iphigenie auf Tauris: Ein Schauspiel et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il y voit dans les enfers les Tantalides défunts réconciliés et heureux. Après une courte hésitation, elle lui découvre tout et obtient, par la persuasion, qu'il donne son consentement à l'évasion d'Oreste et de Pylade, contre lesquels il est irrité, et aussi au départ d'Iphigénie, qu'il aime[2]. Il va falloir porter la statue de la déesse jusqu'à la mer pour la purifier. Dans une prière, Iphigénie remercie Diane et demande la délivrance d’Oreste des liens de la malédiction. Que ta déesse en recevant leur sang retrouve un juste et ancien sacrifice trop longtemps suspendu ! Apprenant qu'ils sont Grecs, Iphigénie les interroge avant le sacrifice, et ils finissent ainsi par découvrir qu'ils sont frère et sœur. Dès le départ, il diverge de la version d'Euripide. Restée seule, Iphigénie invoque Diane, lui demandant qu'elle lui épargne ces sacrifices. La pièce est encore en prose. Mais le refus d'Iphigénie de se marier avec lui donne à celui-ci le prétexte du rétablissement des sacrifices humains, ce qui permet de revenir à la version d'Euripide. Thoas lui demande d'expliquer clairement pourquoi elle diffère le sacrifice. S'ils réussissent, Oreste sera délivré des Furies qui le harcèlent depuis qu'il a tué sa mère. Il ne reste plus qu'à prendre la statue, et il se sent la force de la porter seul. Goethe wrote the first version of his play in six weeks, and it was first performed on April 6, 1779, in prose form. Les dieux savent tout de suite qu'il s'agit de chair humaine, et, offusqués, ils exilent Tantale dans le Tartare, le condamnant à un triple supplice éternel. Iphigénie sent sa détermination faiblir, car, pour mener à bien leur plan, il lui faut tromper les hommes qui l'ont accueillie dans ce pays. Elle implore Diane d'être à nouveau réunie avec sa famille : Iphigénie — […] rends-moi enfin aux miens; et toi qui m'as sauvée de la mort, sauve-moi de la vie que je traîne en ces lieux, qui est une seconde mort[4]. La symphonie allegro moderato qui ouvre la partition met immédiatement le spectateur de plain-pied avec l'opéra, conformément aux conceptions de Gluck : quelques mesures solennelles piano, censées décrire une « tempête au loin », créent une atmosphère de gravité qui donne d'emblée le ton de l'ouvrage ; puis les altos et les basses, les hautbois entrent en scène pour montrer l'orage qui se rapproche et qui éclate enfin fortissimo au tutti (moins les petites flûtes) avant de redoubler de violence. Pylade — Elle semble profondément émue du sort de la famille royale. Iphigénie, qui avait su estomper peu à peu dans le pays la barbarie humaine, se trouve alors confrontée à la barbarie divine. Le second épisode, souvent intitulé « Iphigénie en Tauride », se passe plus d'une décennie plus tard, puisque la guerre de Troie, qui a duré dix ans, est terminée depuis un certain temps, vraisemblablement depuis plusieurs années. Rapidement, toutefois, ce ballet fut supprimé. Vorgeschichte stammt aus Griechenland Im heiligen Hain der Diana auf Tauris Iphigenie, Thoas, Arkas, Orest, Pylades Interpretation Blankvers komplizierte Satzstrukturen Autor Inhalt Dichtungsgattung Geb. Celle-ci motive son refus par sa nostalgie de la Grèce. Ils viennent à Delphes pour remercier Apollon Pythien de leur avoir permis de rentrer sains et saufs de Tauride. Une coïncidence assez étrange fait que Goethe met cet ouvrage en chantier au moment même où, sans qu'il le sache, Gluck fait répéter à Paris son opéra Iphigénie en Tauride. Toutes ces informations peuvent être exportées et importée en utilisant le format standard GPX. Noté /5. Noté /5. l'orage habite encore. 28. Iphigénie tombe dans les bras de son frère et chante sa joie. C'est avec son complet assentiment qu'ils peuvent, tous trois, quitter la Tauride et rejoindre la Grèce[25], alors que les héros d'Euripide, qui ont maintenu la tromperie jusqu'au bout, ne doivent leur salut qu'à l'intervention d'un deus ex machina. Il n'est même plus besoin de ramener la statue de Diane avec eux, car Oreste comprend alors que c'est de sa propre sœur, qu'il croyait morte, que parlait l'oracle d'Apollon pythien. Skip to main content. La représentation du 26 février 2011 été diffusée sur les radios et retransmise du Met en direct et en haute définition dans les cinémas du monde entier. Thoas, qui a eu vent de la fuite de Pylade, arrive pour s'assurer de l'exécution du sacrifice. See what's new with book lending at the Internet Archive. Iphigénie chante alors une magnifique aria : « Ô toi qui prolongeas mes jours... », l'un des sommets de la partition, reprise par le chœur des prêtresses. Celui-ci, symbole vivant de la force brutale, finit par céder à la pureté virginale et persuasive. Son émotion n'a pourtant pas échappé à Pylade resté seul. Au moment de sacrifier Oreste, Iphigénie est prise entre son devoir et la répugnance qu'il lui inspire.

Le drame ne commence vraiment qu'à l'acte II, lorsque Oreste et Pylade débarquent. Au moment où elle va sacrifier Oreste, celui-ci dit : « Ainsi tu péris en Aulide, Iphigénie, ô ma sœur ! Find the best information and most relevant links on all topics related toThis domain may be for sale! De plus ils maudissent toute sa famille, la maison des Atrides : tous ses descendants seront poussés par la haine et la vengeance au point de tuer des membres de leur propre famille. Grâce à l'interrogatoire mené par Iphigénie avant le sacrifice, ils découvrent qu'ils sont frère et sœur. Elle lui demande de suivre le mouvement de son cœur. Iphigénie en Tauride Johann Wolfgang von Goethe, poète, romancier, dramaturge, théoricien de l’art et homme d’État allemand (1749-1832) Ce livre numérique présente «Iphigénie en Tauride», de Johann Wolfgang von Goethe, édité en texte intégral. Upload. Devismes le lui promit et Piccinni se mit au travail. Oreste lui donne les raisons de leur voyage, et elle décide de les aider et de fuir avec eux en Grèce. GLUCK, C.W. FONTS Charakterisierung von Iphigenie im dem Stück "Iphigenie auf Tauris" Dritter Aufzug Zweiter Aufzug - Orest gesteht seine Identität und den Muttermord - Orest wünscht sich seinen Tod (hat sogar einen Unterweltvision) - Iphigenie und Pylades versuchen Orest von den Eschyle, Orestie. Arcas part avertir le roi des intentions d'Iphigénie. 1er juin 1957, reprise de l'édition italienne de Da Ponte (abrégée) au Théâtre alla Scala de Milan, direction de Nino Sanzogno, mise en scene de Luchino Visconti, avec Maria Callas dans le rôle-titre. Électre, la plus jeune sœur d'Oreste, à la suite d'un quiproquo, décide de tuer Iphigénie, qu'elle ne reconnaît pas, pensant qu'elle a tué son frère Oreste en Tauride. Ce thème a été esquissé par Goethe dans une ébauche, mais il n'a jamais mené son écriture jusqu'à terme[15]. Elle se souvient alors du chant des Parques, que celles-ci entonnèrent au moment de la chute de Tantale. Apollodore, Épitome [détail des éditions] [lire en ligne] (II, 16 ; III, 22). Scène 5 (Iphigénie, Thoas, Oreste, Pylade puis Arcas, tous deux armés), Les Années d'apprentissage de Wilhelm Meister, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Iphigénie_en_Tauride_(Goethe)&oldid=172343638, Mythologie gréco-romaine dans la littérature après l'Antiquité, Pièce de théâtre se déroulant en Grèce antique, Article contenant un appel à traduction en allemand, Article contenant un appel à traduction en anglais, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, un certain Polyidus, vanté pour cette pièce par, Rucellai, dramaturge italien du début de la Renaissance reprend cette fable attendrissante. Il y a deux autres représentations, le 12 avril et le 12 juillet, au cours de laquelle le duc lui-même joue le rôle de Pylade[10]. Il prétend qu’Oreste et lui sont des frères originaires de Crète, et qu’Oreste a tué leur troisième frère au sujet d'un héritage. Accablé, il s'endort. C'est ainsi qu'Agamemnon, généralissime et petit-fils de Tantale, offre sa fille aînée, Iphigénie, en sacrifice à la déesse Diane, afin d'obtenir des vents favorables pour la traversée d'Aulis à Troie, où il veut porter la guerre. À un spectateur qui y trouvait de beaux morceaux, l'abbé Arnaud répliqua : « Il n'y a qu'un beau morceau, c'est l'opéra tout entier ! Oreste obéit. » accepte Thoas (vers 2174), et la pièce s'achève sur ce mot. Gluck. Arcas arrive pour indiquer que les Scythes se sont emparés du navire et qu'ils n'attendent qu'un ordre de leur roi pour y mettre le feu. En définitive, c'est Pylade qui doit partir, muni d'un message qu'Iphigénie destine à sa sœur Électre. Iphigénie lui dit qu'elle a des scrupules à dépouiller le roi, qui a été un second père pour elle, de la statue de Diane. » dans laquelle elle pleure la perte de toute sa famille. La dernière modification de cette page a été faite le 4 mai 2020 à 20:30. A line drawing of the Internet Archive headquarters building façade. Dans cette presqu'île sauvage habitée par les Scythes, le culte de Diane était cruel, car on y immolait tous les étrangers arrivant sur ces côtes. Le roi de ce peuple farouche ne rêve plus que de mariage et de famille. C'est une tragédie austère, dépourvue d'amour, bien faite pour incarner l'idéal sévère de Gluck, celui de la tragédie grecque mise en musique. Dans ce sens, il joue le rôle de Méphistophélès de Faust[25]. Lorsqu'il revint à Paris en 1777-1778, Dubreuil renouvela ses démarches mais sans succès. Ifigenia in Tauride, 14 décembre 1783 : Burgtheater de Vienne, traduction en italien par Lorenzo da Ponte Terrifiée, Iphigénie chante une grande aria da capo : « Ô malheureuse Iphigénie ! Act I Scene 1: Introduction: O helft, grosse Gotter, uns allen! Gluck, Christoph Willibald Alxinger, Johann Baptist von, lyricist(s) Iphigenia auf Tauris 1. Malgré ces polémiques, l'opéra resta au répertoire de l'Académie royale de Musique et en était à sa quatre-vingt-dixième représentation parisienne à la mort de Gluck en 1787. Le 22 janvier 1779, il écrit les premières scènes, mais il est obligé d'abandonner son travail d'écriture en février, car il doit parcourir la Thuringe à cheval pour remplir ses fonctions d'agent voyer et de capitaine recruteur du duché. Épuisé, il s'écroule sans connaissance. Cette nouvelle mise en scène est due à Stephen Wadsworth, en coproduction avec l'opéra de Seattle. Recevant seulement cinq représentations cette saison, l'opéra de Gluck était chanté en allemand dans une version et une traduction de Richard Strauss sous le titre de Iphigenie auf Tauris[5]. Achetez neuf ou d'occasion Ils ne se reconnaissent pas, car Oreste était un tout jeune garçon quand Iphigénie disparut à Aulis. Il souhaite cependant que sa sœur Électre soit aussi là, afin de rompre la malédiction des Tantalides. An illustration of a magnifying glass. Elle enjoint à sa fille de quitter le camp et à renoncer à se marier avec l'infidèle Achille. » L'agitation de l'orchestre figure cette agitation intérieure, selon u… C'est une scène d'une très grande force dramatique, l'une des plus terrifiantes de Gluck. Après une douloureuse hésitation, elle choisit la vérité qu'elle expose en totalité à Thoas. Ignorant toujours l'identité d'Iphigénie, Oreste lui propose de fuir avec Pylade, tandis que lui restera là attendre la mort. Iphigénie en Tauride(Google eBook),d'après Euripide, 18 mai 1779Théâtre du Palais-Royal, Paris, Iphigenia in Tauris, 23 octobre 1781 : Nationalhoftheater (Burgtheater) de Vienne, version en allemand sur en livret traduit par Johann Baptist von Alxinger avec la collaboration de Gluck(livret originel en books.google) Thoas, qui craint que les deux étrangers soient des aventuriers faisant croire à Iphigénie qu'ils sont de sa famille, demande à Oreste de prouver qu'il est bien le fils d'Agamemnon. L'un d'eux est son frère Oreste, et Apollon les a envoyés sur ce rivage pour s'emparer de la statue de Diane et la ramener à Delphes. Je vais les envoyer ici : tu sais quel est ton ministère[5]. C'est là qu'elle retrouve son frère Oreste, venu dérober la statue de la déesse, et prochaine victime du rite sanglant de Diane. Dubreuil envoya alors son livret au directeur de l'Opéra, Anne-Pierre-Jacques Devismes, qui le confia au rival de Gluck, Piccinni, en lui disant qu'il souhaitait acclimater en France l'usage italien de confier le même sujet à deux compositeurs. Sans doute influencé par les titres des auteurs français et italiens qui l'ont précédé sur ce thème, Goethe a choisi pour son œuvre la forme latine du titre, Iphigénie en Tauride, la Tauride étant un pays imaginaire, alors que le titre original d'Euripide signifie Iphigénie chez les Tauri, une peuplade scythe établie à l'époque en Crimée. Elle lui répond que la déesse lui donne un délai pour qu'il réfléchisse avant de commettre une action inhumaine et cruelle. Iphigenie auf Tauris. L'opéra se termine sur un chœur de liesse accompagné de trompettes et de timbales : « Les dieux, longtemps en courroux, ont accompli les oracles… ». Thoas fait sa demande en mariage à Iphigénie. Ce séjour à Karlsbad s'achève brusquement, puisque le 3 septembre, à trois heures du matin, il s'enfuit en chaise de poste pour l'Italie, le refuge idéal de tous ses rêves[11]. Iphigénie ne comprend pas l'attitude évasive de son père. La distribution était particulièrement brillante : Le Vasseur était une Iphigénie hors pair, la tessiture aiguë de Larrivée convenait parfaitement au rôle difficile d'Oreste, Legros prêtait son admirable voix de haute-contre à Pylade, tandis que Moreau incarnait Thoas. Le premier est généralement intitulé « Iphigénie à Aulis ». ». Book from Project Gutenberg: Iphigenie auf Tauris Library of Congress Classification: PT. Text von Peter Cornelius Leipzig : Breitkopf und Härtel , [s.d.] Zu seinem Repertoire zählen Partien wie Marcello (La bohème), Guglielmo (Così fan tutte), Wolfram (Tannhäuser), Harlekin (Ariadne auf Naxos), Oreste (Iphigénie en Tauride), Dandini (La Cenerentola), Almaviva (Le nozze di Figaro) sowie die Titelpartien in Debussys Pelléas et Mélisande, in Monteverdis Orfeo und Il ritorno d’Ulisse in patria sowie in Thomas’ Hamlet. Il commence par un air d'Iphigénie (« D'une image, hélas ! Théâtre. Eriphile la rassure. Les prêtresses de Diane défendent Oreste. On sépare les deux amis, et Oreste, après avoir supplié les dieux de l'écraser, s'apaise et chante l'aria : « Le calme rentre dans mon cœur » ; mais l'agitation de l'orchestre, sur un rythme syncopé, dément les paroles et souligne son trouble. Ils risquent non seulement d'être sacrifiés, mais Oreste, rongé par le remords du meurtre de sa mère, n'aspire qu'à la mort. Sources. Arcas vient lui dire que le peuple et le roi attendent le sacrifice. An illustration of a horizontal line over an up pointing arrow. Le frère d'Iphigénie et son ami et cousin Pylade savent qu'ils vont être exécutés. Il lui dit que deux étrangers ont été capturés près du rivage, et il lui demande de présider à leurs sacrifices. Il demande à Thoas de se laisser aller à des sentiments de paix, en reconnaissance des bienfaits que sa sœur lui a apportés. Puis l'orage s'apaise brusquement tandis qu'Iphigénie entame le récitatif : « Le calme reparaît, mais au fond de mon cœur, Hélas ! Achetez neuf ou d'occasion Elle en donne de nombreux exemples. Mais autant cet air est gai et entraînant dans la première Iphigénie autant dans la seconde, oscillant du majeur au mineur, il devient grave et solennel. Dans un air énergique, Oreste supplie les dieux de le tuer (« Dieux qui me poursuivez, dieux, auteurs de mes crimes... »). Pylade proteste dans un splendide récitatif suivi d'une aria da capo : « Quel langage accablant pour un ami qui t'aime... Unis dès la plus tendre enfance... ». Figurenkonstellation III. Mais il décide de rester pour sauver Oreste : l'acte se conclut sur l'air par lequel il implore les dieux de lui porter assistance (« Divinité des grandes âmes »). Diane apparaît qui pardonne à Oreste le meurtre de sa mère, l'invite à retourner à Mycènes pour y succéder à Agamemnon et enjoint aux Scythes de rendre aux Grecs sa statue, objet initial du voyage d'Oreste et Pylade. Le résultat est un ouvrage extrêmement équilibré : une puissante « symphonie » - qui n'est pas une ouverture car elle fait déjà partie du premier acte - qui décrit (avec indications précises de la main du compositeur) une violente tempête, sorte de poème symphonique avant la lettre, et quatre actes de durée sensiblement égale pour un ensemble d'approximativement deux heures. Iphigenia in Tauris. Sans doute influencé par les titres des auteurs français et italiens qui l'ont précédé sur ce thème, Goethe a choisi pour son œuvre la forme latine du titre, Iphigénie en Tauride, la Tauride étant un pays imaginaire, alors que le titre original d'Euripide signifie Iphigénie chez les Tauri, une peuplade scythe établie à l'époque en Crimée. La flotte grecque, qui part faire la guerre à Troie, est bloquée à Aulis, ville portuaire de Béotie, à cause de vents contraires. Goethe’s Iphigenie , in blank verse, marks the beginning of Weimar Classicism, with its projection of objectivity of form and a new ethical message of Humanität in opposition… Iphigénie décline son offre : ce mariage la lierait à jamais à la Tauride. Afin de pouvoir fuir impunément avec la statue de Diane, celui-ci conseille à Iphigénie de mentir au roi Thoas, et la malheureuse prêtresse se trouve placée entre le salut pour elle et ses compagnons et la dignité de sa conscience, entre tromper son bienfaiteur, Thoas, ou perdre son frère, Pylade et elle-même. Iphigénie en Tauride reçut sa première au Metropolitan Opera de New York le 25 novembre 1916 sous la direction d'Artur Bodanzky. Par ces aveux, elle remet leur sort entre les mains de Thoas. - Étude des caractéristiques du théâtre classique et moderne : Goethe, Iphigenie auf Tauris - Étude d'œuvres romanesques : Literatur des 20. und 21. Depuis que Diane a sauvé Iphigénie de la mort, cette dernière sert comme prêtresse dans son temple de Tauride. Als ihr Bruder Orest auf die Insel kommt und der Göttin geopfert werden soll, muss Iphigenie sich zwischen Pflicht und eigenen Wünschen entscheiden. Surpris et capturés tous les deux, Oreste doit être la première victime qu'Iphigénie immolera. Chez Euripide, Minerve apparaît dans les cieux, annonçant que les dieux désirent qu'Iphigénie, son frère et son ami s'en aillent en paix. Iphigénie en Tauride (en allemand : Iphigenie auf Tauris) est une réécriture par Goethe de la tragédie grecque d'Euripide, Ἰφιγένεια ἐν Ταύροις, Iphigeneia en Taurois. Le livret de Guillard est inspiré de l'Iphigénie en Tauride de Claude Guimond de La Touche, elle-même inspirée d'Euripide. Il est confiant dans l'oracle d'Apollon à Delphes qui leur a demandé de ramener « sa sœur » en Grèce, comprenant qu'il s'agit de la statue de Diane, déesse sœur jumelle d'Apollon.